Les news

Découvrez toute notre actualité en quelques clics


Retour sur une journée sur les plantes messicoles, pour « Enseigner à produire autrement »

Retour sur une journée sur les plantes messicoles, pour « Enseigner à produire autrement »

12/05/2015

21 avril 2015

Dans le cadre du programme régional « Enseigner à produire autrement », le CRIPT Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Service Régional de la Formation et de Développement (SRFD) de la DRAAF proposent des journées de formation mais aussi des journées techniques et pédagogiques, comme cette journée, ceci en fonction des travaux en cours sur le territoire de la région.

Des personnels de 6 établissements (Carpentras, Avignon, Saint Rémy de Provence, Digne-Carmejane, Gap, Valabre) ont participé à cette journée organisée dans les locaux de l’antenne du CFPPA de Carmejane à Forcalquier, grâce aux interventions et à l’accompagnement de Bio de Provence (D. Jammes) et du Conservatoire Botanique Alpin (S. Huc). Par les questions qu’il soulève ce thème de travail se révèle emblématique de l’agro-écologie et du programme « Enseigner à produire autrement » en région Provence-Alpes-Côte d’Azur: pourquoi ?

Le groupe de participants pendant la visite à la ferme « Saveurs des Truques », ferme participant au programme de suivis des messicoles

Les messicoles, plantes annuelles (sauf quelques-unes à bulbes) « habitant les champs moissonnés », sont suivis depuis de nombreuses années, entre autres par le Parc Naturel Régional du Lubéron. Les plus connus sont les coquelicots, les bleuets, mais aussi les nielles, nigelles, adonis...soit plus de 100 espèces différentes.  Ces espèces sont souvent considérées comme des « mauvaises herbes » donc quel intérêt pour l’agro-écologie ?

D. Jammes a présenté les différents programmes d’étude en jeu et l’implication des agriculteurs pour le suivi des messicoles sur 27 parcelles dans 7 fermes sur 3 lieux : PNR Verdon, PNR Luberon, et Embrunnais. Le Plan National d’Actions en faveur des plantes messicoles 2012-2017 (plan élaboré par le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’Energie, est décliné en plan régional par les Conservatoires Botaniques Nationaux (Alpins : CBNA, et Méditerranéens ) et par le Conservatoire d’Espaces Naturels (CEN PACA ).

Le Plan Régional a avant tout un objectif de gestion et de conservation de ces plantes (intérêt patrimonial) et cherche aussi à envisager leur ré-implantation car elles ont un rôle écosystémique (habitat, nourriture) pour les auxiliaires des cultures : pollinisateurs et prédateurs des ravageurs des cultures. De plus, Bio de Provence, dans le cadre d’un projet de mobilisation collective pour l’agro-écologie, travaille sur la création d’une filière de production de semences de plantes messicoles, ce qui permettrait d’éviter des pollutions génétiques avec les semences étrangères proposées pour des jachères fleuries et dont les fleurs ne sont pas forcément mellifères  Les semenciers commencent à s’intéresser aux graines de plantes sauvages et locales pour répondre à une demande grandissante. Ils peuvent dorénavant s’appuyer sur un label « vraies messicoles » pour une production et une utilisation locale.

Mais alors quelles actions possibles pour l’enseignement agricole de la région ?

Grâce à quelques exercices proposés par S. Huc : Trier des photographies de plantes messicoles et d’adventices, étudier le cycle des messicoles et les facteurs favorables à leur cycle, analyser les changements de pratiques entrainant leur disparition, les participants ont pu rentrer dans le vif du sujet. Puis, dans des ateliers, ils ont travaillé sur les projets d’essais expérimentaux et sur les activités pédagogiques possibles pour répondre à différentes questions : peut-on tolérer une certaine densité de messicoles dans une culture sans baisse de rendement ?quelles messicoles présentes en fonction de l’itinéraire technique suivi ?quels pollinisateurs présents sur des floraisons de messicoles différentes dans un jardin pédagogique ?quelles cultures mono-spécifiques ou plurispécifiques pour produire des semences utilisables pour des aménagements paysagers ?

La journée fut également l’occasion d’aller en visite sur la Ferme « Saveurs des Truques » produisant entre autres du petit épeautre en AB et où les graines de messicoles peuvent être triées grâce à différentes techniques.

Les installations  et outils pour trier les graines cultivées et les graines de messicoles

Avec l’appui du CRIPT Provence-Alpes-Côte d’Azur, dans les établissements de formation représentés, des projets expérimentaux et pédagogiques vont être préparés dans le cadre du Programme Régional d’Actions incitatives (PRAI).

Précisons également que SUPAGRO Florac, participant au Système National d’Appui (SNA) du Ministère de l’agriculture, anime le réseau messicoles et propose également des fiches ressources.

Le département de l’Eure propose également un guide des messicoles qui peut être commandé à l’hotel du département.




Découvrez tout notre agenda..

AGENDA
DigneDigne
GapGap
AntibesAntibes
Aix-en-provenceAix-en-provence
MarseilleMarseille
Saint-Rémy de ProvenceSaint-Rémy de Provence
HyèresHyères
Les arcs-sur-argensLes arcs-sur-argens
AvignonAvignon
CarpentrasCarpentras
Isle-sur-la-SorgueIsle-sur-la-Sorgue
OrangeOrange